Bienvenue sur ma page perso !

Bonjour, je m'appelle Valère, j'ai 8 ans et demi. J'ai une soeur et un chat. J'habite à Saint-Amand-les-Eaux. J'adore les crêpes et les gauffres. Ma couleur préférée est le bleu et mes deux sports favoris sont le ffotball et l'escrime. Plus tard, je voudrais être dentiste.

 

bullet

Compte-rendu de lecture : "Journal d'un Chat Assassin", de Anne Fine

 

Mon résumé :

Tuffy va nous raconter sa semaine. Le lundi, il tue un oiseau.Toute la famille est très triste, sa maitresse Ellie lui en veut. Le mardi, ils enterrent l'oiseau mort... La famille fait des reproches au chat. Le mercredi, Tuffy ramène une souris morte.Il se fait encore disputer par sa maîtresse Ellie. Le jeudi, Tuffy a fait passer le lapin des voisins par la chatière. Les parents d'Ellie pensent que Tuffy l'a tué. Ils vont le laver, lui faire un brushing pour aller le remettre dans son clapier. Le père d'Ellie va remettre le lapin chez ses voisins ; les copains de Tuffy racontent ce qu'ils ont aperçu. Le vendredi, pour punir Tuffy, le pére d'Ellie cloue la chatiére. Tuffy peut sortir dehors mais ne peut rentrer à la maison. Le samedi, Tuffy va chez le vétérinaire et fait peur à tous les animaux et n'est pas gentil avec le docteur. En allant faire les courses, ils rencontrent la voisine qui lui explique la mort de son lapin. Tuffy est alors reconnu comme n'étant pas coupable et devient un héros car Ellie pense que Tuffy a simplement voulu prendre soin de son lapin mort. Alors pour récompenser Tuffy, la chatière fonctionne à nouveau.

Ma critique :

J'ai bien aimé ce livre,car il y avait des animaux, pendant toute l'histoire on croyait que Tuffy était un assassin mais en fete il était gentil.

 

bullet

Mes talents d'écrivain : la saynète (projet de classe).

 

Jean le méchant

 

 

Jean est en classe et s’amuse bien pendant que les autres élèves travaillent. Il parle à ses voisins et rigole bêtement. Il est  sûr que le maître ne le voit pas. Au moment où il recommence à rire, le maître l’interpelle et se fâche……

 

Le maître (énervé) – Je t’ai vu, Jean !

Jean – Mais je n’ai rien fait !

Le maître – Si !

Jean – Non !

Le maître – Si !

Jean – Non !

Le maître – Et tu arrêtes, sinon tu as une punition !

Jean – Mais monsieur, c’est vous qui avez trop bu !

Le maître – Ca alors ! Tu es impoli. Petit mal élevé !

Jean – C’est vrai ! Vous sentez l’alcool !

Le maître – Espèce d’insolent ! Tu es renvoyé !

 

Valère.